Les tarifs des contrats d’assurance dommage ouvrage sont très fluctuants d’un assureur à un autre. Cette forte hétérogénéité des coûts s’explique principalement par le fait que les prix de l’assurance dommage ouvrage ne sont pas réglementés par l’Etat ce qui conduit les assureurs à fixer leurs tarifs de manière discrétionnaire. Il faut préciser cependant que le marché de l’assurance dommage ouvrage est très concurrentiel, d’où les tarifs intéressants que les assureurs proposent à leurs souscripteurs. Découvrons ensemble le coût d’une assurance dommage ouvrage.

Quels sont les éléments à considérer dans le calcul de la prime ?

Combien coûte une assurance dommage ouvrage ?Pour répondre à cette question, il est utile de bien identifier les différents éléments qui entrent en jeu dans le calcul de la prime d’assurance. Le premier facteur à considérer est le type d’ouvrage construit. Selon que c’est une maison individuelle, un bâtiment résidentiel ou un local industriel, le montant de prime à verser sera différent. Il faut également considérer les techniques de construction et les matériaux utilisés ainsi que l’office que l’ouvrage remplira l’ouvrage une fois terminé : est-ce pour un usage individuel ou comptez-vous vendre ou mettre en location ?

L’assureur pour l’établissement de la prime prendra également en compte le budget total de l’ouvrage incluant les frais annexes. Il examinera attentivement le profil de l’assuré ainsi que divers documents techniques tels que l’étude de sol qui lui fournira des informations utiles sur la qualité de la construction.

Comment est calculé le montant de la prime de l’assurance dommage ouvrage ? 

Généralement, le montant de la prime est déterminé en prenant en compte les éléments précédemment cités. La prime est obtenue selon le mode de calcul suivant : un taux est défini sur le montant des travaux réparti en fourchettes. En moyenne, le montant de la prime renvoie à une somme correspondant à un intervalle de taux compris entre 2 et 4% du montant des travaux.

Pour une tranche de coût des travaux comprise entre 60.000 et 80.000 euros, le montant forfaitaire de la prime sera de 2.985 euros. Entre 80.000 et 120.000 euros, la prime forfaitaire s’élèvera à 3.127 euros. Au-delà de 120.000 euros et jusqu’à 220.000 euros, l’assuré devra acquitter une prime de 3.589 euros. Au niveau de la tranche supérieure c’est-à-dire entre 220.000 euros et jusqu’à 500.000 euros, le taux de la prime à verser sera de 2,08%TTC.