Vous souhaitez vous lancer dans l’univers de la coiffure ? Pour cela, vous désirez connaître quelles sont les formations à suivre et les débouchés à l’issue de votre apprentissage ? Quel que soit votre style de vie, vous pouvez trouver une formation adaptée à votre profil.

Diplômes et formations

Pour évoluer dans le domaine de la coiffure, il est impératif de se former pour obtenir un diplôme qui vous permet de prétendre aux métiers de coiffeuse : CAP coiffure, BP coiffure et BTS Métiers de la coiffure. Suivre une formation de coiffure vous permet de maîtriser les différentes techniques de coupes et connaître les normes de sécurité à respecter et produits recommandés. Au fur et à mesure que vous évoluez dans votre apprentissage, vous pourrez approfondir vos connaissances théoriques et pratiques. Si vous souhaitez ouvrir votre propre salon, l’obtention d’un BTS est requise pour vous permettre de connaître la méthode de gestion de magasin.

Pour le choix de la formation en coiffure, vous pouvez opter pour un apprentissage à distance ou suivre un cursus classique dans un établissement d’enseignement en coiffure. Le niveau d’étude requis pour passer le CAP est la 3e et la durée de la formation est de deux ans. Vous aurez à effectuer des stages pratiques en sus des cours théoriques. Pour ceux qui mènent une activité professionnelle ou personnelle qui ne leur permet pas de suivre le cursus classique, la formation à distance sera plus adaptée à leurs rythmes.

La coiffure, un secteur qui recrute

Une formation pour devenir coiffeuse reste une bonne option pour trouver de l’emploi. Le secteur était classé en 6e position dans le classement des domaines qui recrutent le plus en 2016. Il était même constaté que l’offre dépassait considérablement la demande. De plus, vous pouvez choisir d'évoluer à domicile plutôt que de travailler dans un salon en vous déplaçant chez vos clients.

Une mention complémentaire d’un an après le CAP vous donne la possibilité de vous spécialiser dans diverses professions comme celui de styliste visagiste ou coloriste permanentiste. En ce qui concerne le salaire, la rémunération d’un débutant doit au moins être égale à la valeur du SMIC.