Pouvoir réaliser ses propres semis est à la fois simple et particulièrement gratifiant ! Toutefois, il faudra s’armer de patience et d’un peu de matériel pour pouvoir réussir. En bref, voici donc la technique imparable et qui fonctionne à tous les coups.  

La préparation du terrain 

Au départ, il faudra impérativement vous munir du matériel indispensable. Évidemment, on pense aux semences mais également, à des étiquettes d’identifications qui seront bien pratiques pour pouvoir reconnaître vos plants. Ensuite, prévoyez également du terreau artificiel, un vaporisateur, des tubes fluorescents pour l’éclairage ainsi qu’un plateau spécial semis et évidemment une mini serre

La plantation 

Dans un premier temps, humidifiez votre terreau artificiel et remplissez vos contenants. Ensuite, tassez légèrement pour égaliser en surface. Si vous avez des grosses semences, il faudra les laisser tremper pendant quelques heures de manière à ce qu’elles gonflent. Ce n’est pas forcément nécessaire pour les très fines ou petites semences. Ensuite, répartissez-les sur le plateau et recouvrez celles qui sont les plus épaisses avec du terreau sur 2 centimètres. Tassez légèrement, arrosez et étiquetez. 

Bien les faire grandir 

Pour bien faire grandir vos semis, il faudra les placer sous une mini serre transparente. L’idéal, c’est qu’ils soient dans un endroit chaud et assez éclairé pour que la germination se fasse rapidement. Dès que les petites plantules apparaissent, il vous faudra retirer la mini serre pour les laisser à l’air libre. Surtout, arrosez régulièrement pour booster leur croissance. 

Le repiquage  

Lorsque toutes vos petites plantules commencent à présenter 2 feuilles, alors ce sera le moment de les repiquer en pot. À ce moment-là, saisissez-les au niveau des feuilles et non des racines car elles seront trop fines. Ensuite, repiquez dans un pot avec du terreau et arrosez. Enfin, laissez-les à l’ombre pendant quelques jours et surtout, à l’abri des dernières gelées printanières et des vents frais.