Le fait d’initier un projet d’isolation thermique dans votre habitat comporte un triple enjeu. Dans un premier temps, cela vous permettra de profiter d’un meilleur confort thermique en toute saison. Dans un second temps, vous parviendrez à réduire vos consommations énergétiques, et par conséquent, et faire des économies sur vos factures de chauffage. Enfin, vous effectuerez un geste environnemental en contribuant à limiter les émissions de gaz à effet de serre. En outre, l’isolation thermique, est un atout de taille à mettre en avant en cas de vente de votre bien immobilier. L’isolation peut concerner différents endroits d’une maison, mais nous allons faire un focus sur l’isolation des planchers bas

Quel est l’intérêt d’isoler vos planchers bas ?

L’isolation thermique permet de diminuer les pertes de chaleur qui ont lieu entre un endroit chaud et un endroit froid. Les zones qui sont sujettes à ces déperditions thermiques sont essentiellement le toit, les combles, les murs et les planchers. 

Le plancher bas est localisé au niveau du rez-de-chaussée d’un logement. C’est la partie qui sépare l’espace de vie du sol. Son isolation aura pour effet de réduire les déperditions thermiques qui ont lieu au niveau du sol et qui sont de l’ordre de 10 %. C’est donc des travaux qui vous aideront à faire des économies d’énergie non négligeables. Par ailleurs, pour réaliser l'isolation du plancher bas, les techniques d’isolation à utiliser ne seront pas les mêmes suivant que la maison est neuve ou qu’elle est en rénovation.

Quels précédés d’isolation pour un habitat neuf ?

Outre le volet financier et écologique, l’isolation vise à accroître le bien-être des occupants d’une maison. Toutefois, pour isoler le plancher bas d’une nouvelle habitation, il y a des techniques à privilégier.  

Dans le cas où le plancher est situé au niveau d’un terre-plein, il est possible d’installer une dalle simple accompagnée d’un matériel isolant en dessous. Une dalle flottante ou un dallage qui intègre l’isolant directement seront également appropriés. Une autre méthode est de disposer un plancher conçu en béton au moyen de hourdis. Le plancher est alors constitué d’un dallage de compression bétonné à l’intérieur duquel on pose des poutrelles faites de béton armé et d’entrevous.

S’il se trouve que le plancher est au dessus d'un vide sanitaire, le matériel isolant est posé entre les deux. En revanche, dans l’optique où le plancher est situé au niveau d’un sous-sol qui n’est pas chauffé (par exemple une cave ou un garage), la solution la plus facile est d’apposer des panneaux isolants au niveau du plafond du sous-sol.

Quelles techniques d’isolation dans le cas d’une rénovation ?

Dans le cadre d’un projet de rénovation d’un habitat, la disposition de ce dernier est également un élément important. Pour un plancher bas situé sur un terre-plein ou au-dessus d’un vide sanitaire auquel on ne peut accéder, l’isolation devra se faire entre le revêtement et le sol. Pour cela, il convient d’enlever préalablement ce revêtement afin de poser l’isolant. Pour un plancher localisé sur un vide sanitaire qui est accessible, optez pour la pose de panneaux isolants.