L’anxiété est un trouble mental ou psychologique qui provoque de nombreux problèmes aux individus qui en souffrent. Elle provoque des tensions musculaires, des maux de tête, des problèmes de mémoire, des difficultés de concentration, le désespoir, l’impuissance, de la difficulté à dormir, etc. Le plus important et le plus grave problème, cependant, est la douleur subjective ressenti par le patient. Le plus courant et le plus sévère des symptômes de l’anxiété est l’extrême difficulté à respirer. La tension dans les muscles abdominaux et les douleurs à la poitrine sont également des problèmes majeurs pour le patient.

Nos vies sont pleines de différents types d’éléments stressants et les gens normaux sont doués de capacité permettant de faire face à ces situations de stress. L’anxiété affecte et endommage gravement ces capacités à supporter le stress. Les petites tâches quotidiennes deviennent difficiles, parfois douloureuses mentalement pour l’individu. Les patients ressentent une douleur psychologique quant à des tâches triviales comme le brossage des dents ou l’achat d’une boisson gazeuse. L’anxiété rend les gens paresseux.

Les patients atteints d’anxiété sont également confrontés au problème de gestion du stress et de prise de décision. Ils commencent beaucoup d’activités avec beaucoup d’enthousiasme, mais lorsque le stress monte, ils cessent leurs activités. Voyons ce que nous pouvons faire pour aider les personnes qui souffrent d’anxiété.

Désensibilisation systématique

  • Demandez au patient quelles sont les situations et les scènes déclenchant un sentiment d’anxiété et la difficulté à respirer. Faites une liste des scènes ou situations provoquant l’anxiété et organisez-les de la moins anxiogène à celle provoquant le plus d’anxiété.
  • Demandez au patient de s’allonger sur un divan et de se détendre. Demandez-lui de fermer les yeux pendant dix à quinze secondes et demandez-lui de se détendre, puis demandez-lui de contracter les muscles de la tête et du visage. Appliquez cette technique de relaxation à toutes les parties du corps.
  • Après la détente de l’ensemble du corps, prenez la liste des scènes provoquant l’anxiété que vous avez préparée. Maintenant demandez au patient de se détendre au maximum et de fermer les yeux et demandez-lui de visualiser les scènes qu’il considère les moins anxiogènes. Décrivez les détails de la scène et demandez-lui de se détendre. Par exemple, vous pouvez dire : “Détendez-vous, rappelez-vous que vous êtes allongé sur le canapé, et que rien ne peut vous arriver. Imaginez la scène et essayez de l’appréhender de façon plus détendue”. Vous pouvez répéter ceci jusqu’à ce que le sentiment d’anxiété disparaisse dans l’esprit du patient.
  • Prenez la deuxième scène de votre liste, celle provoquant une anxiété légèrement supérieure, et appliquez la technique ci-dessus. Cette technique de traitement de l’anxiété s’appelle la désensibilisation systématique. Au début, les différentes situations sont associées à l’anxiété, la douleur psychologique et les troubles. Grâce à la technique de désensibilisation systématique, le thérapeute conditionne ou associe la situation provoquant l’anxiété à la relaxation. Cela implique également l’apprentissage de nouvelles réponses à une situation auparavant inquiétante.

Désensibilisation In vivo

La technique de désensibilisation in vivo expose le patient à de véritables situations et l’encourage à se détendre face à ces situations.
Évidemment, cela implique également l’apprentissage de nouvelles réponses à la situation auparavant inquiétante.

  • Construisez une liste des scènes ou des situations provoquant l’anxiété.
  • Avancez progressivement dans cette technique et passez de la situation provoquant le moins d’anxiété à celle la plus intense en stress. Par exemple, si une personne a peur de sortir de chez elle, demandez-lui de sortir et de s’éloigner de 20 pas. Peu à peu, demandez-lui de se rendre au supermarché, et ainsi de suite. La dernière situation sera de lui demander de quitter la ville. Parlons un peu d’autres choses importantes concernant le traitement de l’anxiété.

Autres traitements de l’anxiété

  • Demandez au patient de se joindre à des communautés sur Internet dont les membres sont des patients souffrant d’anxiété. Cela permettra de réduire le sentiment de solitude du patient et l’aidera à réaliser qu’il n’est pas seul à être confronté à ce problème et qu’il existe d’autres personnes qui peuvent comprendre ses sentiments.
  • Encouragez-le à lire des livres sur l’anxiété. Cela l’aidera à comprendre et à traiter son anxiété et lui donnera une vision objective de ses problèmes.
  • Demandez au patient de respirer aussi profondément que possible avec son diaphragme. Demandez-lui de relâcher son ventre tout en respirant. Cela permettra d’éviter l’hyperventilation, c’est-à-dire l’augmentation du niveau d’oxygène dans le sang et la baisse du niveau de dioxyde de carbone. La respiration saccadée provoque l’hyperventilation et provoque un sentiment d’angoisse.
  • Demandez au patient de retenir son souffle pendant quelques secondes et de répéter cet exercice. Cela lui permettra d’accroître la quantité de dioxyde de carbone dans le sang et l’aidera à se détendre.
  • Demandez au patient de penser de façon positive. Demandez au patient de développer une plus grande croyance en Dieu, lui-même, autrui, les évènements et le monde en général. Il est psychologiquement bénéfique de penser que Dieu vous veut du bien et que les personnes sont belles et gentilles. La vertu est la récompense et il est important de respecter les croyances des autres, etc.
  • La plupart des patients s’en tiennent à des croyances négatives comme : personne ne m’aime, tout le monde m’est hostile, Dieu a été injuste avec moi, tout le monde est égoïste, je ne vaux rien, etc. Aidez le patient à se défaire de ses croyances négatives. Nos sentiments et notre comportement dépendent de nos croyances.

Les modifications à apporter à votre vie de tous les jours

    • Consommez suffisamment de magnésium car le manque cause l’anxiété, la dépression et l’insomnie. Les carences en vitamine B et en calcium provoquent également l’anxiété.
    • Mangez des céréales, des légumes verts, et des produits laitiers à faible teneur en matières grasses.
    • Évitez la nicotine, la caféine et les stimulants car ils impliquent que la glande surrénale s’alarme et sécrète de l’adrénaline.
    • Évitez les colorants et les conservateurs et essayez d’utiliser des aliments frais non transformés.
  • L’exercice physique brûle les enzymes chimiques provoquant le stress et favorise la détente, donc faites de l’exercice !
  • Vous pouvez avoir recours à des médicaments dits anxiolytiques, mais vous devez en faire la demande à un psychiatre. Deuxièmement, rappelez-vous que les médicaments sont complémentaires aux techniques de traitement psychologique.

J’espère que ces informations aideront les personnes souffrant d’anxiété. Ma dernière suggestion est que la spiritualité et la religion ont de nombreux avantages psychologiques, et si vous êtes une personne spirituelle, faites-en usage. Les informations ci-dessus aident les patients souffrant d’anxiété mais également les personnes qui souhaitent aider les personnes souffrant d’anxiété.