La calvitie naturelle ou la perte de cheveux causée par différents maux parait un peu déconcertante surtout dans le rang des hommes. Pour apporter une solution efficace à cet état de choses, la greffe de cheveux se présente comme une parfaite alternative qui redonne espoir aux patients. Plusieurs techniques existent pour réussir votre greffe de cheveux à condition que vous alliiez chez les professionnels chirurgiens en la matière.

L’importance de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux apparait comme la solution le plus durable pour éradiquer la calvitie. Cette dernière rend assez complexes et les hommes et les femmes qui en sont affectés. En effet, la greffe capillaire se définit comme une opération qui consiste au prélèvement de follicules pileux sur des zones où les cheveux résistent et ne tombent jamais pour les implanter sur les parties ayant subi la perte c’est-à-dire les parties chauves ou sujettes à une perte de cheveux. Pour la réussite de votre opération, les greffons se prélèvent au niveau de la couronne d’Hippocrate c’est-à-dire sur les côtés de la tête. Si vous ne le savez pas, la greffe de cheveux permet à ceux implantés de repousser afin de combler les zones affectées par la calvitie. Plusieurs techniques existent aujourd’hui pour réussir l’opération et vous devez aller dans les cliniques ou centres spécialisés en la matière.

Comment réussir sa greffe de cheveux ?

La technique FUE

La technique FUE d’extraction d’unités folliculaires permet de prélever les follicules pileux extraits un à un sur la partie donneuse de la chevelure du patient. L’implant capillaire se réalise avec des incisions dans les parties chauves qui vont recevoir les greffons. Autrement dit, la technique FUE ou bulbe à bulbe n’utilise pas le même mode opératoire que la FUT. À l’aide d’un petit poinçon de moins d’un millimètre de diamètre, le chirurgien prélève chaque unité folliculaire dans les zones denses. Ensuite, il assure la réimplantation dans les zones dites chauves, les zones sans cheveux. L’avantage de la technique FUE, c’est qu’aucune cicatrice linéaire ne s’observe. C’est une méthode adoptée par les personnes aux calvities modérées qui ne nécessitent pas plus de 2500 greffons. Dans le cas de la technique FUT, l’opération se passe autrement et l’enjeu diffère.

La technique FUT

Encore appelée la bandelette, la technique FUT consiste à prélever une bandelette de peau d’un centimètre de large aussi longue que possible. Cette opération se déroule sous anesthésie locale pour que le patient ne ressente pas de douleurs. À l’aide d’un microscope, le chirurgien sépare les unités folliculaires dont chacune peut regrouper jusqu’à 5 cheveux. La réimplantation des bulbes dans les zones dépourvues de cheveux s’effectue à l’aide d’une suture trychochytique. Cette dernière peut causer une cicatrice linéaire visible. L’intérêt de la technique FUT réside dans le fait que le chirurgien peut collecter un grand nombre d’unités folliculaires à la fois. C’est une méthode favorable et convenable pour les personnes avec une calvitie assez poussée, car en une séance, plus de 5000 cheveux peuvent être greffés. Les techniques FUT et FUE restent les plus utilisées en matière de greffe capillaire quoique d’autres méthodes comme IFA et DHI existent et se développent.