Qu’est-ce que la médecine alternative et quelles sont ses pratiques les plus connues ? Est-il efficace ? Face aux effets secondaires légaux de la prise de médicaments dérivés de molécules de synthèse, de nombreuses personnes se sont tournées vers la médecine alternative.

Qu’est-ce que la médecine douce ?

La médecine douce est constituée de diverses pratiques et traitements qui ne relèvent pas de la médecine “scientifique” officielle, mais qui peuvent néanmoins être efficaces.

Nous répétons que, bien qu’elles ne puissent pas remplacer la médecine traditionnelle, elles sont pratiquées à la fois par des médecins ayant des qualifications en médecine traditionnelle et par des thérapeutes en médecine alternative. Il est très simple de trouver un praticien près de chez vous ou sur internet.

La recherche de thérapies alternatives qui considèrent le corps et l’esprit comme indissociables, plus naturelles, plus “douces” et moins agressives pour le corps, a conduit les gens à se tourner vers ces pratiques pour traiter de nombreux troubles, simples ou invalidants.

La question de la validité des médecines alternatives

Souvent, la médecine scientifique traditionnelle considère ces pratiques alternatives comme peu valables, voire totalement inefficaces.

En fait, on pourrait parler de médecine complémentaire pour la différencier de la médecine traditionnelle, fondée sur des preuves scientifiques d’efficacité, à laquelle elle peut être accolée.

Comment trouver un praticien en médecine douce

Qui pratique la médecine douce ?

Il s’agit d’un ensemble de pratiques médicales et thérapeutiques qui, bien que ne faisant pas partie de la médecine conventionnelle, sont mises en œuvre :

  • thérapeutes ayant une qualification médicale professionnelle (consulter l’annuaire des thérapeutes)
  • personnes ayant une qualification spécifique dans la discipline alternative, mais basée sur des pratiques en dehors du système thérapeutique conventionnel.

Il est possible de considérer la médecine alternative, également appelée “médecine douce“, comme un complément aux traitements de la médecine conventionnelle. Elle est utilisée lorsque la médecine conventionnelle s’est révélée inefficace ou pour soulager les situations de souffrance et les effets secondaires induits par les traitements traditionnels.

En général, les thérapies alternatives travaillent sur l’interconnexion corps-esprit, avec une approche holistique qui voit un tout entre la psyché et le physique. Le principe est que l’esprit peut influencer les fonctions et les symptômes du corps humain.

Substances naturelles

Certaines médecines douces privilégient les substances naturelles (gemmologie, naturopathie, chromothérapie), d’autres s’appuient sur la manipulation des parties du corps (chiropractie, ostéopathie, kinésithérapie). D’autres expliquent tout par l’énergie spirituelle ou le magnétisme corporel (bioénergétique). Certaines médecines alternatives sont également fondées sur d’anciennes philosophies orientales (acupuncture, reiki, acupression, feng shui, ayurveda).

Il y a ensuite les médecines “observationnelles” qui sont basées sur les observations de leurs découvreurs (homéopathie, fleurs de Bach, théorie des groupes sanguins de Hessman, chromothérapie de Mandel, cristal thérapie, urinothérapie, aromathérapie).

Certaines peuvent s’avérer être un véritable mode de vie (impliquant une alimentation) pour les personnes en bonne santé, tandis que d’autres ne s’appliquent que lorsqu’un problème de santé survient.

Médecine alternative : avantages et inconvénients. Est-ce que ça marche ?

Ces thérapies se sont parfois révélées efficaces, mais il n’a jamais été possible, avec des preuves scientifiques fiables, de comprendre pourquoi et quels types de mécanismes les sous-tendent, et c’est pourquoi elles sont très critiquées.

En général, le thérapeute alternatif est très serviable et sait très bien gérer la relation avec son patient. C’est un grand soutien psychologique qui rassure le sujet et lui fait croire que l’alternative peut vraiment tout guérir, d’un simple rhume à une tumeur.

Médecine naturelle alternative

La médecine traditionnelle a souvent abusé de l’utilisation des médicaments, essayant de soigner tout avec tout. D’où le désir de trouver des alternatives plus naturelles et moins invasives pour se soigner. De nombreuses thérapies alternatives peuvent aider et contribuer à une guérison, mais il est toujours bon de se tourner vers la médecine traditionnelle pour trouver la solution et d’éviter toujours le bricolage.

Disons donc que les médicaments doux sont recommandés pour ceux qui ont des maladies très légères, d’un rhume à une toux légère, mais qui sont en général des personnes en bonne santé. Ceux qui sont atteints de maladies plus ou moins graves, ou qui prennent déjà des médicaments, doivent toujours faire attention aux interactions possibles et considérer ces pratiques comme des adjuvants de la médecine “scientifique”.

Enfin, nous tenons à vous rappeler que les habitudes de vie constituent le plus petit dénominateur commun de toutes les pratiques alternatives.